Programme juillet 2013

Télécharger le programme en pdf

EXPOSITION

Du 6 au 27 juillet 2013 – 10h30 / 18h30
POPULAIRE, VOUS AVEZ DIT POPULAIRE ?
Du public de Jean Vilar à la FabricA

Une coproduction Association Jean Vilar / Festival d’Avignon – 5€

Juillet 2013 Populaire
Le public est-il le nom du peuple au théâtre ? Jean Vilar s’adressait à tous les publics, mais plus encore à celui qui est éloigné de la culture. C’est pourquoi il est revenu au tréteau, au plein air, créant à Avignon, à partir de 1947, une esthétique de la grandeur à travers les couleurs, les musiques, et la poésie. Car pour être populaire, cette entreprise était aussi une idée de poète.

Un ensemble de documents originaux rappellent les principes fondateurs de Jean Vilar qui affirmait : « Le public d’abord, le reste suit toujours », concluant : «  On dit que j’ai un style, non : j’ai une morale. »

Les termes de l’utopie vilarienne ont évidemment changé, mais dans un monde inquiet de sa paupérisation, artistes et pouvoirs publics sont liés par une obligation civique, une responsabilité sociale. La FabricA qui est inaugurée cet été dans le quartier Monclar est-elle une réponse au message de Vilar ? Entretiendra-t-elle avec son public une relation aussi sentimentale que celle de Jean Vilar et Gérard Philipe avec le leur ? Les engagements des deux artistes associés du Festival 2013, Dieudonné Niangouna et Stanislas Nordey,  auxquels deux salles sont consacrées, participent-t-ils de cet effort de compréhension du public ? Raconterons-nous aux générations futures une histoire amoureuse du Festival et du théâtre de notre temps ?

Une courte création audiovisuelle propose un « Je me souviens » à la Georges Pérec forcément subjectif que le visiteur pourra compléter ou discuter sur un mur d’expression libre.

Ainsi, c’est à un dialogue entre souvenirs et avenirs qu’invite l’exposition de la Maison Jean Vilar.

En écho, les Cahiers Jean Vilar n°115 traitent de la question du populaire dans la construction des publics, du XVIIIe siècle à nos jours. Textes d’anthologie (Rousseau, Hugo, Zola, Pottecher, Antoine, Gémier, Copeau…), analyses et principales interventions de Jean Vilar, présentation en images de la FabricA. Documents, réflexions, archives, nombreuses illustrations.

SPECTACLES (13h30 / 15h30 / 17h) Tous les jours du 8 au 27 (sauf le 14)

Tarif Unique : 10€ / Forfait spectacle + Cahiers Jean Vilar n°115 : 15€

13h30 : LA MACHINE DE L’HOMME

15h30 : VILAR AU MIROIR

17h : VILAR ou LE GOÛT PASSIONNÉ DE L’OBSTACLE

 

AGENDA  -> AUTRES SPECTACLES / RENCONTRES- DEBATS

8 JUILLET – 11h
L’art vivant de la marionnette, théâtre du monde
Par Louis Armengaud, rencontre animée par Jacques Téphany.
Présentation du livre d’un collectionneur et historien de la marionnette,
un voyage autour du monde abondamment illustré et commenté (éditions Loubatières 2012).

8 JUILLET – 15h30
La Farce des filles à marier et autres textes
Petit théâtre de la Mouette – 10€ (Durée : 1h15)
Par Christian Gonon et Éric Ruf, de la Comédie-Française.
Deux comédiens de la Maison de Molière mettent leurs voix au service de « Vilar avant Vilar »,
ce jeune homme qui rêvait d’être écrivain et dont les premières œuvres dramatiques furent écrites avant et pendant la Guerre.
Ces textes jusqu’ici inédits (La Farce de filles à marier – créée par la compagnie itinérante La Roulotte –, Le Dormeur distrait et Il étouffe des perroquets) sont aujourd’hui disponibles en librairie. Leur drôlerie s’inscrit à rebours de l’image sérieuse de commandeur culturel dans laquelle on tend trop souvent à enfermer Jean Vilar. Lecture d’extraits, suivie d’une discussion. L’avant-scène théâtre n°1342 (12€), texte établi par Rodolphe Fouano.

9 JUILLET – 11h
Le Théâtre de Michel Marc Bouchard
Cet important auteur canadien (Québec) est surtout connu en France pour Le Chemin des passes dangereuses (que l’on verra cet été au Théâtre du Bourg-Neuf), Les Muses Orphelines ou encore Tom à la Ferme (également cet été au Théâtre du Chêne noir).Rencontre en présence de l’auteur animée par Émile Zeizig avec la participation des éditions Théâtrales.

11 JUILLET – 11H
L’acteur créateur par delà les frontières : le projet d’une école autre
Jean-François Dusigne, auteur de Les Passeurs d’expérience, ARTA, école internationale de l’acteur (Ed. Théâtrales, 2013)
va à la rencontre des pratiques scéniques, s’interroge sur leur circulation à travers le monde, leur questionnement sur la pratique de l’acteur.
Avec Georges Banu, critique, essayiste, professeur émérite à l’Université Sorbonne Nouvelle (Paris 3), Lucia Bensasson, actrice, et
Jean-François Dusigne, acteur, professeur émérite à l’université Paris 8 – ces deux derniers étant codirecteurs d’ARTA.

11 JUILLET – 17H
Le Cantique des oiseaux d’Attâr (Salle voutée – Entrée libre) 
Voici la véritable histoire de la Conférence des oiseaux de Jean-Claude Carrière et Peter Brook présentée à Avignon en 1976.
Rencontre en poésie et en images autour d’un chef-d’œuvre de la littérature spirituelle, dans une nouvelle traduction en alexandrins de Leili Anvar, professeur de littérature persane. Cette présentation est accompagnée de lectures d’extraits par Frédéric Ferney et d’une projection commentée de miniatures : un voyage guidé au cœur de la peinture en Islam d’orient.

12 JUILLET – 11h
Maria Casarès, une actrice de rupture
De Florence M. Forsythe (Actes Sud, Le Temps du théâtre, 2013).
Présentation par Florence M. Forsythe de son ouvrage paru chez Actes Sud. On y suit l’itinéraire de la comédienne au travers de ses rencontres avec Camus, Genet, Chéreau, Lavelli et bien sûr Vilar. Animée par Georges Banu, lectures par Annie Mercier.

12 JUILLET – 17h
L’adresse à l’autre
Avec Robin Renucci, Anne Gonon (Bienvenue chez nous ! Culture O Centre aménageur culturel du territoire – éditions de l’Attribut, 2013), et Christophe Blandin Estournet, directeur de la scène nationale d’Evry. Cette rencontre est comme une suite à celle donnée l’an dernier autour de Jack Ralite, Jean Vilar et Antoine Vitez. Comment les artistes s’adressent-ils aujourd’hui au public ?

13 JUILLET – 11h
1342 COUV
Jean Vilar, auteur dramatique
À l’occasion de la publication à L’avant-scène théâtre (n°1342) de trois pièces inédites de Jean Vilar, Florence Naugrette, professeur à l’université de Paris-Sorbonne, Christian Gonon de la Comédie-Française, et Rodolphe Fouano proposent une approche inattendue de l’écrivain que rêvait d’être Jean Vilar.Christian Gonon nous fait partager ses impressions d’interprète à propos de ces pièces où Vilar en appelle à la liberté d’inspiration du comédien.

13 JUILLET – 17h
Quand Édimbourg rencontre Avignon
Quantitativement, le Festival d’Édimbourg – qui est fait de plusieurs festivals – est deux fois plus important que celui d’Avignon. Ils sont nés tous deux en
1947, mais sur des fonts baptismaux très différents : l’un armé du pragmatisme entrepreneurial anglo-saxon, l’autre d’une utopie du service public de la culture.
La Maison Jean Vilar propose un échange avec le public animé par Kaith Mainland, directrice générale de la société du Festival Fringe d’Edinburgh, et Faith Liddell, Festivals d’Edinburgh.

15 JUILLET – 11h
Responsabilité politique, responsabilité culturelle, un échange nécessaire
Depuis trois étés, le Conseil général de la Seine-et-Marne et son président, Vincent Éblé, donnent  aux festivaliers un rendez-vous à la fois artistique et politique – au sens citoyen du terme. Responsables culturels, créateurs, militants de l’action culturelle, enseignants, interrogent sans langue de bois le discours et les actes. Ces conversations exigeantes et respectueuses des opinions correspondent bien à l’esprit de la Maison Jean Vilar et de sa calade. Elles sont toujours suivies par un nombreux public. Permettent-elles de nourrir l’utopie de la démocratisation culturelle ?

15 JUILLET – 17h
Théâtre et jeunes publics : un désir d’avenir
Rencontre autour de l’ouvrage collectif Théâtre & jeunes spectateurs / Itinéraires, enjeux et questions artistiques (Diffusion Lansman/Emile&Cie) conçu par l’Association du Théâtre pour l’Enfance et la Jeunesse (ATEJ). Où en sommes-nous du développement et des perspectives artistiques d’une composante particulièrement active du théâtre ?
Avec Pierre Blaise et Christian Duchange (metteurs en scène), Jean-Claude Lallias (conseiller pour le théâtre au CNDP), Emile Lansman (éditeur), Maurice Yendt (auteur, metteur en scène).

16 JUILLET – 11h
Hommage à Louis Aragon. Compagnons de route en poésie et en politique…
Histoire et actualité d’une exception française, ou les riches heures des relations du Parti communiste avec l’art et la culture. Dialogue entre Pierre Juquin (auteur d’une biographie d’Aragon, Un destin français, éd. La Martinière, 2012) et Alain Hayot, avec la participation d’une nouvelle génération de responsables et de militants : Elsa Faucillon, Nawel Bab Ahmed, Pierre Laurent.

16 JUILLET – 17h
Politiques du spectateur (Ed. La Découverte, 2013)
Face au monde, ses crises et son devenir, un théâtre s’invente. Il réagit, dénonce, explique, illustre, propose : ce théâtre est politique. À ce titre, il s’inscrit dans une longue histoire, bien souvent déconsidérée : celle d’un théâtre qui prend acte des batailles de son temps.
Avec Olivier Neveux, auteur, professeur d’histoire et d’esthétique du théâtre à l’université Lumière à Lyon. Rencontre animée par Jean-Yves Picq.

17 JUILLET – 11h
Entre théâtre et performance : la question du texte
L’essai de Joseph Danan (Actes Sud-Papiers, Apprendre n°35, 2013 et version numérique enrichie, photographies) soulève la question de la place et de l’avenir du texte face à des spectacles-performances de plus en plus présents sur la scène contemporaine. S’appuyant sur des exemples théoriques (d’Antoine Vitez à Gilles Deleuze) et scéniques (Angelica Liddell, Thomas Ostermeier, Joël Pommerat…), il questionne l’écriture à travers les nouvelles mutations de la scène théâtrale. Rencontre animée par Bruno Tackels.

17 JUILLET14h-17h (Salle voûtée)
Etude relative aux pratiques théâtrales non-professionnelles 
Présentation, suivie d’un débat, de l’étude réalisée en 2012 par Aurélien Djakouane, Vincent Lalanne, Daniel Populus, Pierre-Hossein Pouyanfar (Culture partagée) à la demande du ministère de la Culture/DGCA. Avec Aurélien Djakouane, sociologue.
Organisé par la Fédération Arts Vivants et Départements en partenariat avec l’Association Jean Vilar

17 JUILLET – 17h
Résister, responsabiliser, anticiper
Face à un monde de plus en plus complexe et globalisé, quelle place reste- t-il à l’individu dans ses différences, dans ses cultures ?
Comment dépasser les peurs pour construire une humanité fertile, courageuse, émancipatrice?
Avec Mireille Delmas-Marty, professeur honoraire au Collège de France, présidente de l’observatoire Pharos, et Jack Ralite, ancien ministre, sénateur honoraire. Organisé par le CIDEFE et l’Association Jean Vilar.

18 JUILLET – 11h
Les Mille et Une Définitions du théâtre, par Olivier Py 
“Le théâtre est le bouton qui attache le ciel à ma terre”, écrit Olivier Py. Dans ce livre récemment publié par Actes Sud (Le Temps du théâtre, 2013, et version numérique) à la fois recueil d’aphorismes, anthologie poétique et méditation théorique, métaphores, allégories et anecdotes historiques nous font voyager à travers tous les théâtres, des Grecs à nos jours, souvent guidés par la figure de Hamlet.
Avec des accents lyriques et jubilatoires, Olivier Py fait de cet art la forme de pensée la plus urgente de son temps, un art d’être au monde. Rencontre animée par Rodolphe Fouano.
Olivier Py retrouve par ailleurs Miss Knife à La Manufacture à Avignon pour 4 tours de chant, les 15, 16, 18 et 19 juillet (Miss Knife chante Olivier Py, CD Actes Sud, octobre 2012).

18 JUILLET – 17h
Pour la contagion de l’art à l’école
Débat sur l’éducation artistique et culturelle et le développement des écritures dramatiques pour la jeunesse.
À l’occasion de la publication aux Editions Théâtrales du Choix de Suzanne  (dir. Françoise Villaume) et L’Urgence de l’art à l’école, un plan artistique pour l’Éducation nationale de Pascal Collin (préface d’Emmanuel Wallon.)
Avec Marie Bernanoce (université Grenoble 3), Marie-Christine Blandin (commission de la Culture et de l’Éducation du Sénat), Pascal Collin (écrivain, dramaturge et acteur), Suzanne Lebeau (auteur) et Emmanuel Wallon (université Paris 10).

19 JUILLET – 11h
L’abécédaire du Festival d’Avignon
Publié par les Éditions Arcadia (2013), le pavé dans la mare de Bernard Faivre d’Arcier, ancien directeur du Festival d’Avignon et du Théâtre et des Spectacles au ministère de la Culture, soulèvera-t-il une tempête ? Ce n’est sans doute pas son intention… Le temps, la maturité, la sagesse, un regard acéré sur le monde d’aujourd’hui ont conduit « BFA » à s’encanailler avec les mots des arts de la scène. Un truculent et nouveau « dictionnaire des idées reçues » à destination des théâtreux et cultureux de tous poils et origines. Rencontre animée par Rodolphe Fouano.

19 JUILLET – 17h
La Postérité du soleil : correspondance René Char – Albert Camus (Gallimard, rééd. 2009.)
Jardin de la Maison Jean Vilar – 10€
Par Bruno Raffaelli, de la Comédie-Française, et Jean-Paul Schintu.
L’amitié d’Albert Camus et René Char est née en cette terre de Provence que Char avait fait découvrir à Camus, juste après la guerre. Le projet de ce spectacle est issu de la lecture de leur correspondance et de la vision des photographies d’Henriette Grindat. Loin de l’anecdote, ces photos témoignent de la sauvagerie de la terre provençale.
Le dialogue familier entre deux écrivains que l’Histoire saisit de plein fouet – depuis leur rencontre en 1946 jusqu’à la disparition brutale de Camus en janvier 1960 – devient ici un face à face de mots et d’images où resplendit la terre du Luberon avec, en son centre, l’amitié de ces deux hommes unis par les liens du maquis, le ruissellement de la Sorgue, la nostalgie de l’Algérie et cet amour partagé de l’homme et de l’invisible.

19 JUILLET – 17h (Calade)
La nouvelle comédie : les femmes (Entrée libre)
Les Écrivains associés du Théâtre (EAT) mettent  l’accent sur les comédies contemporaines écrites par des femmes qui,  en torpillant les codes, en les biseautant, confèrent à la comédie parfois suspectée de facilité,  une acidité, une alacrité, et une  légèreté singulières. Cette Question(s) de théâtre nous fait découvrir trois écritures actuelles parmi les plus inventives. Avec Marion Aubert, Léonor Confino, Nathalie Fillion. Rencontre animée par Louise Doutreligne, présidente des EAT et Dominique Paquet, déléguée générale.

20 JUILLET – 11h – Salle vidéo – Entrée libre
La passation de Jean Vilar à Georges Wilson
À propos de la pièce Lumières de Bohème, documentaire (26mn.) réalisé par Sylvie Perault (Production Atouts et à toi).
Ce documentaire témoigne du changement de direction à la tête du TNP, en 1963. En prenant les costumes de scène de Lumières de Bohème de Valle Inclan comme fil conducteur, les derniers compagnons de Vilar et de Georges Wilson apportent un éclairage sur l’ultime collaboration artistique des deux hommes.

21 JUILLET – 11h 
Le théâtre de Benjamin Fondane
Poète, dramaturge, philosophe, critique, cinéaste d’origine roumaine et juive, Benjamin Fondane (1898-1944) laisse une œuvre considérable. Son théâtre, Le Festin de Balthazar, Philoctète et Le Puits de Maule, est resté inédit de son vivant. Fondane et sa sœur Line ont été internés à Drancy avant d’être déportés par le convoi 75 du 30 mai 1944 pour Auschwitz, où le poète fut assassiné dans la chambre à gaz de Birkenau en octobre 1944. Yves Sauton lit des extraits du Puits de Maule (d’après La Maison aux sept pignons de Nathaniel Hawthorne). Rencontre animée par Eric Freedman, auteur d’une Bibliographie de l’œuvre de Fondane (Éditions Non Lieu, 2009) et éditeur du Théâtre complet de Fondane (Éditions Non Lieu, 2012).

21 JUILLET – 17h 
Le théâtre de Matéi Visniec. En présence de l’auteur.
Mattéi Visniec est des auteurs roumains qui ont trouvé en France, et dans la langue française, leur espace de résistance au totalitarisme. Les comédiens de la Compagnie Umbral, dirigée par Victor Quezada-Perez, donnent lecture d’une pièce encore inédite, La Mémoire des Serpillières, qui raconte l’histoire de la décadence du monde médiatique dans un univers de plus en plus envahi par les Rats (avec Anna Cottis, Maud Dhénin, Zoé Besmond de Senneville, Sarah Blamont, Mathilde Ferron, Elie Salleron, Sacha Guitton, Lucas Hénaff).

22 JUILLET – 11h – Salle Vidéo. Entrée libre
Vilar ou La ligne droite (Dvd) 
Présentation du DVD réalisé à l’occasion du centenaire de Jean Vilar en 2012. On y suit le Vilar intime à partir de la correspondance avec son épouse Andrée (extraits lus par Denis Podalydès de la Comédie-Française), et la pensée du directeur du TNP à travers des objets emblématiques conservés à la Maison Jean Vilar. Des archives de la Télévision scolaire consacrées à l’action de Vilar et du TNP sont ici éditées pour la première fois.
Rencontre avec Jean-Marc Merriaux (Directeur général du CNDP – Scéren), Jacques-François Suzzoni (Bel Air Classiques), Jacques Téphany (Association Jean Vilar), Bruno Dairou (Directeur du Pôle Arts et Culture au CNDP), Jean-Claude Lallias (Conseiller théâtre au CNDP). Une coédition Bel Air Classiques / CNDP- Scéren en partenariat avec l’Association Jean Vilar, le Théâtre national de Chaillot et le CNC.

————

LA BIBLIOTHEQUE DE LA MAISON JEAN VILAR A L’HEURE DU FESTIVAL…

Antenne de la BnF, la bibliothèque a pour mission  de conserver et de mettre à la disposition du public la mémoire du Festival d’Avignon. Elle collecte aussi la documentation du Off, de ses théâtres et des compagnies qui s’y produisent (programmes, affiches, tracts, dossiers de presse, vidéos, photos…)

Elle prépare une revue de presse quotidienne, affichée au cloître Saint-Louis et au village du Off et des bibliographies sur les artistes. Accès libre tous les jours de 14h à 18h30 (sauf le 14/07) durant le Festival.

Accès libre

RADIO : L’ECHO DES PLANCHES – 100.1 FM et Internet

Une radio (libre) chez Vilar au service des compagnies !

6-27 juillet – Calade – 10h30-18h30

Pour la 4e année consécutive,  la radio « L’écho des planches » (100.1FM et Internet) s’installe dans la calade de la Maison Jean Vilar. Une radio libre qui donne la parole aux compagnies avec un service d’annonces gratuites « L’Expr@sso » (0 534 511 188). Reportages, retransmissions de conférences de presse et d’événements, émissions réalisées en public pour couvrir l’actualité du Festival.

10 ans après la loi Aillagon, L’écho des planches organise
du 8 au 13 à 13h30 une série d’émissions en direct et en public sur le thème « Théâtre et Mécénat ».

Accès libre. Programme détaillé sur www.lechodesplanches.net  et Facebook.