Hors les murs 2015

Du 6 novembre 2014 au 1er mars 2015

Exposition : « Regards croisés »

à la Maison de Victor Hugo à Paris

Dans le cadre du mois de la photo

Que nous livre le regard du photographe sur le théâtre ? Cette exposition retrace l’histoire de la photographie de théâtre à travers quatre pièces de Victor Hugo : Ruy Blas, Marie Tudor, Les Burgraves et Angelo, tyran de Padoue. Pour accompagner les photographies d’Agnès Varda autour des mises en scène de Jean Vilar (Ruy Blas interprété par Gérard Philipe et Marie Tudor avec Maria Casarès), on pourra voir dans cette exposition des documents issus des collections de la Maison Jean Vilar : maquettes de costumes, programmes, notes de service de Jean Vilar,… La couronne de la reine de Ruy Blas portée par Gaby Silvia puis Christiane Minazzoli sera exposée en parallèle avec celle de Sarah Bernhardt.

Maison de Victor Hugo, 6 place des Vosges, 75010 Paris

http://maisonsvictorhugo.paris.fr/fr/expositions/regards-croises

Ruy_Blas_Note

Dans l’ensemble, tout va bien. Mais cela manque de violence, de tempérament, de chaleur.
Ruy Blas
 est une pièce bien faite et intense.
Je demande aux ministres d’être âpres, durs, rapaces. Aux amoureux, d’aimer comme des fous. Aux drôles, d’être tonitruants ou vifs. Aux rôles d’autorité, d’être autoritaires, vifs, nets. Forts.
Nous manquons encore de flamme.
Il faut jouer, si ce mot a un sens, romantique.
Pas de pudeur. Oui, pas de pudeur.

Note de service de Jean Vilar (février 1954) / Collection Maison Jean Vilar
On en parle : http://www.franceinter.fr/depeche-une-histoire-de-la-photographie-a-travers-les-pieces-de-victor-hugo

 

Du 14 juin 2014 au 4 janvier 2015

Exposition : « Shakespeare, l’étoffe du monde »

A l’occasion de l’exposition  qui se tient à Moulins (Allier) au Centre national du costume de scène, l’Association Jean Vilar a été sollicitée pour le prêt d’une vingtaine de costumes, ainsi que des maquettes, accessoires et éléments de décors de mises en scène de Jean Vilar : Richard II (1er Festival d’Avignon, 1947), Macbeth (1954), Le Songe d’une nuit d’été (1959).

http://www.cncs.fr/

Thisbée

Costume de Thisbée dans Le Songe d’une nuit d’été, 1959. Collection Maison Jean Vilar. Photo CNCS

Signalons la parution fin août 2014 de l’ouvrage « Le costume de scène, objet de recherche » sous la direction de Didier Doumergue et Anne Verdier, éditions Lampsaque, collection « Le Studiolo-Essais », 321 p., 29,90 euros. Contient un DVD : extraits des « Mémoires de l’abbé de Choisy habillé en femme », lecture par Jean-Marie Villégier.

Costume

Cet ouvrage regroupe les actes du colloque éponyme qui s’est tenu à Moulins, au Centre national du costume de scène, en mars 2013.

Avec notamment les communications de Joël Huthwohl – BnF (« Les habits d’Arlequin en France ») et Frédérique Debril – Association Jean Vilar (« Jean Vilar et les peintres »).

(illustration   couverture du livre « Le costume de scène, objet de recherche)

Jacno, auteur des affiches du TNP-Jean Vilar et des 3 clés, emblême du Festival d’Avignon, est honoré par l’Ecole Supérieure d’Art et de Design d’Amiens. Une exposition à voir jusqu’au 4 décembre 2015.

 
En savoir plus :
1958_Broadway3 clés-Aff

Colloque international « Appropriations de Corneille »

les 15, 16 et 17 octobre 2014 à Rouen (76)

Organisé conjointement par le CÉRÉdI de l’Université de Rouen, le Mouvement Corneille- Centre International Pierre Corneille et autres partenariats. Colloque en écho à l’exposition réalisée par les Archives Départementales de la Seine-Maritime «Corneille et nous », du 16 octobre au 24 décembre 2014.

Jacques Téphany, directeur délégué de l’Association Jean Vilar, a fait une communication sur les mises en scène des pièces de Corneille par Jean Vilar : Le Cid créé à Avignon avec Jean-Pierre Jorris puis Gérard Philipe (1949-1951) et Cinna joué pour la première fois par le Théâtre National Populaire à Rouen (1954).
Texte à télécharger en PDFCorneille_TNP_JT

 

Cost_Rodrigue

Costume dessiné par Léon Gischia pour le rôle de Rodrigue (Gérard Philipe),
dans « Le Cid » mis en scène par Jean Vilar, 1951. Collection Maison Jean Vilar.