puce Continuer
       
puce

Cette société est triste et sans esprit parce qu'on ne lui donne qu'à penser « fric ».
Jean Vilar

       
puce

Je crois que tout grand créateur est un pouvoir de contestation.
Jean Vilar

       
puce

Une culture, c'est un choix. Ce choix doit être défini, programmé, accepté, et enfin, disons-le, imposé. [L'oeuvre d'art] est un acte autoritaire, qui témoigne du courage de l'artiste.
Jean Vilar

       
puce

Ma profession et mes collègues me paraissent bien inquiets. Ils semblent ne plus savoir ce qu'il faut faire. C'est pourtant simple : continue. « Continuer » bien sûr si vous croyez que votre passé, lointain ou récent, fut valable. C'est-à-dire : utile, peu ou prou, aux autres.
Jean Vilar

       
puce

On aime que la dernière réplique de l'acteur Jean Vilar au premier Festival d'Avignon ait été celle de Richard II :« Monte, monte, mon âme ». Qu'une des dernières répliques prononcées par lui au Festival ait été celle de Thomas More : « J'ai refusé de m'incliner ». Vilar savait rire et sourire, savait combattre et s'amuser. Mais toujours vivre au plus haut.
Claude Roy

       
puce

Il faut un jour mourir satisfait. Tu ne laisseras rien ; peut-être dans le cœur de quelques-uns, l'exemple de l'honnêteté. Est-il encore des artisans dans ce monde mécaniste ? tu l'es. C'est peu, semble-t-il, car tu as pris le goût des tâches glorieuses. N'y cède pas. Réjouir l'homme est une tâche douloureuse. C'est la tienne. Les hommes doivent beaucoup aux pépiniéristes, aux arpenteurs, aux maçons. Ta misère est la leur.
Jean Vilar