puce Jean Vilar - né à Sète en 1912
       
puce

Jean Vilar naît à Sète en 1912. Ses parents tiennent une boutique de mercerie. On y vend des espadrilles, des corsets. Un sou est un sou. Mais dans la bibliothèque de son père, autodidacte, fervent républicain, laïc et éclairé : Hugo, Michelet et Zola voisinent avec Shakespeare, Balzac et Stendhal.

Le jeune Vilar, lui, n'oubliera jamais ceux qu'il appelle ses génies familiers : « Le soleil et le ciel, la mer et les vents ».

« Hors de Sète, écrira-t-il plus tard, un Sétois est toujours un enfant exilé ».

« Sète est ce morceau de roc comme détaché de notre Europe, ce coin péninsulaire où la vie quotidienne subit incessamment et jalousement le bonheur ou les folies de la mer et du ciel. Le plus beau théâtre du monde, offrande à l'imagination. Rideau de fond, rideau immatériel, rideau du néant où tout donc peut s'inscrire, où tout est possible ».

     
puce
 

Jean Vilar

Mais qui est Jean Vilar à ce moment-là...

     
puce
 

Jean Vilar

Je n'ai pas pensé un seul instant...

       
puce vignette   La boutique des Vilar, rue Gambetta à Sète
       
puce vignette   Les parents de Jean Vilar dans leur boutique de bonneterie-mercerie
       
puce vignette   Les joutes de la Saint-Louis à Sète
       
puce vignette   La rue Gambetta à Sète
       
puce vignette   Pochette du disque de la musique des joutes
       
puce vignette   Verso du disque de la musique des joutes
       
puce vignette   Orthographe de la ville de Sète au début du siècle (affiche)