Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Les Douze Heures des auteurs
Spectacles, lectures


Dimanche 10 juillet 2022 | 12h à 0h – Maison Jean Vilar

Les Douze Heures des auteurs est un événement original pour traverser les écritures dramatiques d’aujourd’hui. Venez découvrir la richesse et la diversité des textes contemporains à travers des lectures, des projections, des rencontres et des écoutes insolites. De midi à minuit, les imaginaires débordants des autrices et des auteurs se déploieront dans les dif­férents espaces de la Maison Jean Vilar en autant de formats et de propositions pour s’adapter au rythme des festivaliers : le flâneur pourra s’installer tout au long de la journée dans l’un des salons pour visionner des Autoportraits d’auteurs, vivre une expérience immersive inédite dans l’une des Loges du Théâtre Nouvelle Génération, ou s’entendre susurrer un texte de France Culture au creux de son oreille ; l’afféré pourra assister à l’un des quatre épisodes du « Feuilleton », à une lecture des élèves du l’École de la Comédie de Saint-Etienne ou des Talents Adami-Théâtre, à une rencontre avec des auteurs ou à d’autres surprises !

Toute la programmation sur artcena.fr

Auteurs présents : Les élèves de l’École de la Comédie de Saint-Etienne, Catherine Benhamou, Guillaume Cayet, Lorraine de Sagazan, Simon Falguières, Ahmed Mahdani, Sophie Merceron, Mariette Navarro, Guillaume Poix et Sandrine Roche

Proposé par : Artcena, le Festival d’Avignon, France Culture et la Maison Jean Vilar

En partenariat avec : le Théâtre Nouvelle Génération Centre dramatique national de Lyon, l’École de la Comédie de Saint-Etienne, l’Adami, la Chartreuse-Centre national des écritures du spectacle, les maisons d’édition : Actes Sud-Papiers, L’Arche, Les Solitaires Intempestifs, Théâtrales.

 


Le Feuilleton dramatique : La Cabane ou un monde à inventer

12h30 – 13h – 16h30 – 17h | Jardin de Mons 

En partenariat avec France Culture

Textes de Guillaume Cayet, Simon Falguières, Sophie Merceron et Mariette Navarro lus par Norah Krief, Marie-Sophie Ferdane.


Du côté des éditeurs

14h – 14h30 – 15h – 15h30 – 16h | Calade

En partenariat avec l’École de la Comédie de Saint-Etienne et les éditeurs : Les Solitaires Intempestifs, Actes Sud-Papiers, les éditions Théâtrales et Espaces 34.

Lectures d’extraits de textes de Nicolas Girard-Michelotti, Ahmed Madami, Métie Navajo et Sandrine Roche, suivies d’une
rencontre-signature avec les 4 auteurs à 16h. Par les élèves de l’École de la Comédie de Saint-Etienne, préparés par Anne Alvaro.


Atelier d’écriture : De l’archive créatrice

14h – 18h | Salle de la BnF

En partenariat avec la BnF 

Animé par Catherine Benhamou, lauréate du Grand Prix de Littérature dramatique 2020 pour Romance (Éditions Koïnè)

18h | Jardin de Mons 

Lecture de À la carabine de Pauline Peyrade, Grand Prix de Littérature dramatique 2021, publié aux Solitaires Intempestifs par Maëlys Ricordeau.


À l’auteur qui a changé ma vie

19h30 | Jardin de Mons 

En partenariat avec l’Adami

Avec les huit comédiens des Talents Adami 2021.


Le Banquet des auteurs

21h | La Calade 

En partenariat avec la SACD

Avec des toasts de : Catherine Benhamou, Ludmila Dabo, Scali Delpeyrat, Éva Doumbia, Olivier Py et Carole Thibaut.


Pleins Feux – DJ set-performance

22h30 | La Calade

Camille Lockhart, comédienne et DJ.


Siestes dramatiques

12h – 20h | La Calade 

En partenariat avec France Culture.

Ecoutes au casque des fictions de France Culture.


La Loge : installation immersive

12h – 0h | Hall

En partenariat avec le Théâtre Nouvelle Génération – Centre dramatique national de Lyon et l’Ecole de la Comédie de Saint-Etienne.


Deux œuvres de murMurs

12h – 0h | Calade

Textes : Cyrille Atlan, dessins Aymeric’Emeric

Habillage sonore : Matthieu Prual

Production : Les Atlantes et Les Holons


Autoportraits d’auteurs

12h – 21h | Salon de la Mouette

Projections de pastilles vidéos créées par les auteurs lauréats de l’Aide à la création.

Du 10 juillet à 12h00 au 11 juillet à 0h00

Organisateurs

Lieu

Maison Jean Vilar