Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Parcours de l’art


Pour marquer la 25ème édition du Parcours de l’Art, ont surgi des œuvres sensitives, instinctives, parfois loufoques, à l’image d’un immense tohu-bohu. Découvrez, à la Maison Jean Vilar, les œuvres de Fanny de Rauglaudre, Karen Muller et Anna Novika.

 

1- DE RAUGLAUDRE Fanny, La Maison Silence, 2018
2- MULLER Karen, Toits, 2009
3- NOVIKA Anna, Cabane Château, 2019

Fanny De Rauglaudre

Elle présente à la Maison Jean Vilar deux œuvres : Dopamine et la Maison Silence.

Dopamine est tout d’abord un texte entre poésie et slam auquel elle a ajouté des années plus tard, cet autoportrait au ballon de baudruche rouge à la fois symbole d’enthousiasme, d’énergie vitale, d’absence de consensus, de colère. 

La Maison Silence réunit quelques photographies de l’espace où elle a grandi, en Dordogne autour d’un montage sonore avec sa voix.

 

Bordeaux
https://www.f2r.xyz/

[En lire +]

Karen Muller

Par son travail d’installations ou de dessins, elle parle de fabrication d’une image, d’espace et de temps qui passe. Son protocole de travail consiste en l’observation d’un quotidien dans lequel elle descelle ce qui échappe d’ordinaire à notre attention. Ses dispositifs interrogent notre expérience à l’instant présent par la mise en lumière de l’infra-mince ou en créant des espaces qui n’ont plus d’échelle ou de perspective. Ralentir la fugacité d’un instant, dilater un espace ou le priver de perspectives sont les fils conducteur de mon travail.

 

37 ans
Selestat
www.karenmuller.fr

[En lire +]

Anna Novika

Le travail d’Anna Novika Sobierajski renonce aux séductions de la couleur pour se concentrer sur le trait dans le but de libérer sa conception toute singulière de l’Art.

Ici, sa série graphique se compose de maisons qui volent, cabanes et châteaux. La maison, en suspension, entre terre et ciel, est flanquée de racines complexes et de rhizomes en lieu et place de fondations.

Tout artiste se sent exilé au milieu de la tribu des non initiés. Tout artiste a besoin d’un lieu où s’isoler pour s’adonner aux affres et délices de la création. Ne dit-on pas d’ailleurs de certains qu’ils vivent ou sont dans les nuages ?

L’artiste a besoin d’espace, son champ d’investigation est infini. Le tableau, la feuille, la surface de bois deviennent cette île singulière où enraciner ses propositions originales.

 

47 ans
Sète
www.anna-novika-sobierajski.com

 

[En lire +]

Du 5 octobre au 20 octobre

Organisateur

Lieu

Maison Jean VIlar